Jeu tue moi

Vers toi j’avance à l’allumage
Car je veux qu’on se prenne au jeu
Au jeu et surtout par la taille
Pour tes doux yeux qui me ravagent
Tant pis si je n’suis pas de taille
Et que tu mises sur moi par enjeu

Pour tes jeux de mains sous mon pull
Mes jeux de vilaine qui caresse
Et qui s’attardent et qui paressent
Je quitte alors tous mes scrupules
Quand les délices de ma peau
Glissent et te frôlent de bas en haut

Mais que veux-tu
Je ne suis pas de glace
Toi tu me tues
Quand tu m’embrasses
A bouche-que-veux-tu

Je sais me faire voluptueuse
Tendue, lascive ou si brûlante
Que toutes mes audaces fougueuses
Te disent à quel point tu me hantes
J’entends ta voix dans mes silences
Qui résonnent de ta chaude présence

Je suis une sangsue sensuelle
Quand sur ton corps ma langue danse
La sarabande dans tous les sens
Etourdis que mes désirs appellent
Je t’aime le jour, je t’aime la nuit
Je t’aime d’amour, je t’aime d’envie

Mais que veux-tu
Je ne suis pas de glace
Toi tu me tues
Quand tu m’embrasses
A bouche-que-veux-tu